Grandeur Nature Agone Index du Forum
Grandeur Nature Agone Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

Les Ogres

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Grandeur Nature Agone Index du Forum -> L'HARMONDE -> Les Peuples de l'Harmonde
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Eminence Grise
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 13 Jan 2011
Messages: 85
Localisation: Harmonde

MessagePosté le: Dim 4 Sep - 10:20 (2011)    Sujet du message: Les Ogres Répondre en citant

« Sois forte et tais toi ! » 
 
 
 
Conseil d’une ogresse à sa fille lors du rituel du passage à l’âge adulte. 
 
 
 
 
 
Au commencement…La Dame seule sait ce qu’il y eut au commencement ! Quelle importance ? Au commencement nous sommes et que Noxe emporte les imbéciles qui se demandent comment, où et pourquoi. Le mystère de la naissance ? Tsss ! Point de mystère. Nous sommes nés, cela est certain, grand merci à notre Dame.  Diurne nous prêta force, grand merci à lui. Les autres peuples y trouvèrent jalousie et haine, que les Hauts-Diables les dévorent. Cela suffit pour cette question. Nous sommes ogres, et non pas lutins pleurnicheurs ou nains grincheux pour nous pencher sur des légendes poussiéreuses afin d’éclairer une question qui ne présente, en vérité aucun intérêt.  
 
 
… puis vint la guerre,
Et nos premiers souvenirs. Notre vie avait été solitude, abondance, promesses et richesses, notamment en descendances. Las! Les minotaures en éprouvèrent de la jalousie, firent alliance avec les puissances de l’ombre et devinrent nos ennemis, volant nos ogresses, usant de leurs forces supérieures, nous forçant à nous regrouper pour défendre nos femmes. Unis derrière notre héros, Bah-Gmur, les combat firent rage. Mais les géants se posèrent en arbitres et interdirent la guerre. 
Là ne finissent pas nos souvenirs. Les ogresses, sages et bien conseillées, avaient fait de leurs clans des rassemblement unis et puissants. Leur descendance, toujours plus nombreuse, couvrait des territoires de plus en plus vastes… tellement vastes que les vivres vinrent à manquer, les frontières du territoire n’y pourvoyaient plus. La faim nous menaçait. Sous un signe de la Dame, la guerre reprit, cette fois contre les saisonins du Printemps dont les territoires prospères donnaient envie. Il y eut des combats, des batailles, des victoires, des défaites. Mais c’est la bataille de la forêt d’Ebène avec la chute du Primarbre qui sonnèrent la fin de la guerre. Les morts se comptant par centaines, la famine ne menaçait plus, et les ogres s’apaisèrent. Des leçons en furent tirées: rigueur, intérêt de l’ordre, mode de vie mercenaire et nomade les menant là où la bataille surgissait. 
 
 
 
L'Automne fut banni à la suite de cette guerre, on raconte que les autres Dames en seraient à l'origine. Aujourd'hui, les Automnins ont été réhabilités dans le cycle des Décans.Mais peu importe, des années de vilainie et de traitrise ne peuvent être effacés d'un revers de la main.

Caractéristiques physiques et caractère

 L’ogre est une créature humanoïde. Il mesure en moyenne 4 coudées pour un corps massif et musculeux d’un poids moyen de 100 kilos. Les traits épais et la mâchoire prognathe, il arbore souvent des scarifications qui sont des tatouages ou des cicatrices héritées du combat. Il vit en communauté matriarcale, les ogresses se faisant rares et étant leurs meilleurs combattants.
 
 
L’archétype de l’ogre ressemble à un adolescent impétueux, crâneur et belliqueux. Il est de toutes les rixes dans les auberges, de toutes les guerres et adore crier plus fort que les autres. « Grande gueule » et immature, il manque souvent de discrétion et de subtilité. Néanmoins, la pratique de la guerre a aiguisé sa ruse et ses facultés d’adaptation. De fait, l’ogre à la guerre et l’ogre au repos sont deux créatures très différentes. Lorsqu’il revêt l’armure, il devient un saisonin redoutable et craint de tous. Lorsqu’il dépense son or et se saoule dans une auberge, il devient vulnérable et embarrassant.  
 
 
 
Ce que je pense de…
  • LES SAISONINS
Récemment, nombreux furent les saisonins conspués par les humains, et les insultes envers nous sont de plus en plus légions. Mais les plus hargneux ne se laissent pas faire, et il n’est pas rare de trouver un sol jonché de cadavres humains au détour d’une ruelle ou d’un champ, vraisemblablement théâtres d’ échauffourés. Les tensions sont de plus en plus fréquentes, et surtout, de plus en plus palpables au sein et entre les races: conflits d’autorité, de légitimité, de reconnaissance… 

 
 
 
Géants : Il y a une leçon à apprendre d’eux.Les Géants sont lents à la réflexion et prudents dans leurs gestes. Si les ogres les imitaient, ils gagneraient grandement en sagesse.Minotaures : les minotaures sont forts, très forts… Et ils vivent aux Abysses. Fort heureusement ceux qui arpentent l’Harmonde ont compris l’erreur dramatique que fit leur peuple. Notre aide leur est donc acquise.Drakoniens : Le sang des drakoniens est bien rouge et abondant. Ils sont féroces et tous ceux qui vivent à leur côté ne rêvent que de les exterminer. Ils pourraient être nos égaux mais ne sont que notre gibier.Morganes : là où la méduse est ruse, la morgane est perfidie. Là où la fée noire est sagesse, la morgane est sapience funeste. Là où est l’ogre, la morgane est… morte !
Pixies : Il n’y a rien de pire qu’un moucheron agaçant qui volette au creux de ton oreille et te pique jusqu’au sang. Si tu peux écrase-le, sinon ignore-le. Il ne peut de toute façon pas faire grand mal.
Farfadets : Cette chétive créature ne mérite qu’à peine notre attention. Des traîtres infâmes rampant dans l’ombre. Rien d’étonnant de la part d’un émissaire du printemps.
Lutins : S’ils sont à moitié aussi traîtres et retors que les farfadets, ils ont au moins l’intelligence de vivre au large des nôtres. Tant qu’ils restent dans leurs forêts..
Satyres : Aucun intérêt. En dehors de ses c… il ne pense à rien. Mais méfie-toi s’il aborde une ogresse !
Fées noires : Si la sagesse devait s’incarner sur l’Harmonde, elle choisirait sans aucun doute cette apparence. Le respect leur est dû, moins au bénéfice de l’âge qu’en raison de leur immense érudition.
Méduses : Une des plus nobles créatures que l’Harmonde a engendré. Méfie-toi d’elle, car si elle n’a pas la force d’une ogresse, elle a appris à se défendre de bien d’autres manières. Derrière le respect, la méfiance est donc de rigueur.
Nains : Le nain est dur à la tâche, honnête, aussi hargneux qu’un vieux chien de guerre et il sait souvent se battre remarquablement. Je le respecterais plus s’il était plus grand et plus fort. Mais tout le monde ne peut pas naître ogre…



  • LES ORGANISATIONS


Le Cryptogramme-magicien : Sa colère vaut bien la nôtre. Mieux vaut se tenir à l’écart de cette organisation.
L'Équerre : Si la forteresse que tu assièges portes les marques de l’Equerre, lève le camp. Il n’y a pas plus grand architecte que ces nains. Nous sommes en admiration devant leur ingéniosité.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 4 Sep - 10:20 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Eminence Gemini


Hors ligne

Inscrit le: 13 Oct 2015
Messages: 25
Féminin

MessagePosté le: Ven 12 Mai - 12:44 (2017)    Sujet du message: Les Ogres Répondre en citant

 
 
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 23:31 (2017)    Sujet du message: Les Ogres

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Grandeur Nature Agone Index du Forum -> L'HARMONDE -> Les Peuples de l'Harmonde Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template zenGarden created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com